Le dernier livre que j'ai lu, terminé hier et chroniqué dès ce matin... Magie des vacances !

cloche

Un livre prêté par mon amie Béatrice, créatrice et animatrice de l'émission : Le coffre aux contes, dont je vous ai déjà parlé, et qui est passé en mode pod-cast pour ceux que ça intéresse !
Elle est passionnée de lecture, et son nouveau petit intérieur charmant est un petit écrin à tous ses trésors ! Fin août, elle m'a conseillée et prêté ce merveilleux roman.

Un jeune adolescent de 13 ans, fils de cabaretiers d'origine italienne. Son quotidien c'est le café de ses parents dans un quartier populaire du Nord de la France. Mais ça pourrait être n'importe où, finalement. Tout comme on met longtemps à identifier à quelle époque se passe l'histoire, aucune importance cette intemporalité rajoute à la magie de ce roman...
Ce jeune garçon écrit à la première personne et s'adresse directement à sa mère à qui il dit "tu". Cette maman avec qui il entretient une relation fusionnelle, cette maman qui rêve d'un grand destin d'écrivain pour son fils, cette maman qui croit en lui même si sa professeure de Français n'a de cesse de l'humilier, et qu'elle le méprise ouvertement. Cette maman, délicate, sensible mais aussi entière et surtout passionnée de lecture... Tout le contraire du papa, un  rustre, bougon, maladroit avec son fils malgré l'amour qu'il lui porte, mais dont le coeur déborde de tendresse et d'amour pour son épouse.
A 13 ans, ce jeune garçon aime en secret une chanteuse lyrique, mère d'une camarade de classe. Et lorsqu'un jour qu'il lui subtilise le livre qu'elle est en train de lire, tout s'enchaîne. C'est La Recherche du Temps Perdu. Paola en pleure de joie : son fils lit, et Proust de surcroît. Et tous les deux, ils passent leur temps libre à lire, rire, à parler de leurs personnages préférés... Sous l'oeil suspect d'Aldo, inquiet de voir son fils se passionner pour un auteur notoirement homosexuel...
Pourtant, c'est bien Proust et la Recherche qui vont inspirer ce père et ce fils pour faire de la vie de Paola un rêve vivant, alors qu'elle doit se battre contre une grave maladie.

Ce roman est magnifique, et bouleversant.
Pour moi le style, qui crée une connivence entre le narrateur et le lecteur, est rempli de poésie.
On voyage entre la nostalgie de l'adolescence, la tragédie de la maladie, la magie de l'oeuvre de Proust qui prend corps...
Si vous êtes piqués de curiosité, mais réticents, pas d'inquiétude avec Proust, nul besoin de connaître l'oeuvre pour être transporté par l'histoire...