Bonjour tout le monde !

Telle que vous me voyez là je suis ligotée, salement attaquée par une Grosse Bronchite !
Elle était planquée en embuscade ( sûrement cachée derrière un pauvre petit élève, la traîtresse ! ) et vlan ! Elle m'a eue ! Moi qui suis une dure à cuire avec les microbes, je n'ai rien pu faire ! J'ai pourtant résisté : après un week-end passé à surmonter un état grippal, j'ai cru que ça allait mieux lundi... Erreur ! La vilaine Bronchite m'a fait croire à une amélioration pour mieux m'achever par un gros coup de masse !
Lundi donc j'ai passé ma journée à tousser, tousser, tousser... à me moucher, moucher, moucher... Tant et si bien que le soir je ne pouvais plus parler : je communiquais par signes à la maison tellement j'avais mal à la gorge et à la cage thoracique ! Je me suis prise pour Céline Dion ( ah, oui il n'y a qu'en étant muette que je peux me comparer à elle ! ). Mes nuits précédentes rendues inconfortables par les courbatures de "l'état grippal" n'étaient rien à côté de ma nuit de lundi à mardi : je crois bien n'avoir réussi à somnoler que 2 petites heures... La Bronchite avait gagné la partie !
Conclusion : le médecin m'a arrêtée jusqu'à vendredi inclus pour me remettre correctement car je suis affaiblie avec une tension basse. Et si je suis soignée pour ma bronchite ( avec inflammation de la gorge et des conduits auditifs ), je ne suis pas immunisée contre les autres maladies... Je serais donc une candidate parfaite pour la Grippe, si je plongeais trop tôt dans le bain des microbes ( ah, oui je vous promets, une classe ça ressemble à ça ! )...
Alors, on dit "Non" à la Grippe et on accepte de prendre soin de soi... Ce que je ne fais sûrement pas assez parfois...

Sinon, je voulais vous parler de ma dernière lecture de l'année, et de ma première lecture de l'année : en fait c'est le même livre !

harryquebert

Je voulais absolument le finir avant de dévoiler ma nouvelle PAL, celle de 2018 ! J'avais projeté de le terminer avant le 31 décembre et je l'ai achevé le 29 janvier... Un mois d'écart... Bof, ce n'est rien pour la petite Tortue... De toute manière l'important c'est d'être sur la ligne d'arrivée !

C'est l'histoire d'un jeune prodige de la littérature aux Etats-Unis, Marcus Goldman... Après un premier roman fracassant qui lui vaut une notoriété étourdissante, le voilà face à la maladie des écrivains : celle de la page blanche...
Il arrive bientôt au terme des délais imposés par son éditeur pour rendre son deuxième roman...
Pour se sauver de cette tragédie, il se réfugie chez son ami et mentor le grand écrivain Harry Quebert... Ce dernier depuis l'arrivée à l'université de Marcus n'a eu de cesse de lui prodiguer des conseils pour devenir un grand écrivain, et un être humain accompli.
Pourtant ce séjour n'aboutit à rien, et Marcus rentre à New-York tel un condamné à mort...
C'est à ce moment-là que tout bascule : Harry se fait arrêter par la police, sous les yeux horrifiés des médias et de toute l'Amérique. Le corps d'une jeune fille disparue depuis plus de trente ans est découvert enterré dans son jardin : Nola Kellergan.
Marcus se rend sur place et décide d'enquêter pour innocenter son vieil ami.

Autant être directe, je fais partie de ceux qui ont adoré ce livre ! Pas pour ses qualités stylistiques, par pour ses réflexions métaphysiques... Mais pour sa construction : 31 chapitres qui vont à rebours, un parcours maîtrisé et organisé, avec différents espaces temporels : des flash-backs, des récits mensongers, des récits tronqués et l'on ne s'y perd jamais...
Pour son intrigue extrêmement bien menée : jusqu'à la fin je n'avais pas idée du meurtrier, ni de ses motivations. Il faut vraiment attendre les dernières révélations. Il n'y a que le "secret" du millionnaire qui ne l'a pas été longtemps pour moi, mais je soupçonne l'auteur d'avoir fait exprès d'utiliser un secret "évident" pour gratifier son lecteur !
J'ai aimé les personnages que je n'ai pas trouvés caricaturaux mais archétypaux...
J'ai été troublée par les secrets de Nola...
Et finalement le non-sens de la vie de certains personnages peut nous faire réfléchir au sens de notre vie...
Enfin, j'ai aimé la mise en abyme d'un livre qui raconte un livre en train de s'écrire, avec d'autres thèmes qui s'entremèlent : le thriller, les relations amoureuses...
Et petit détail amusant qui ne concerne que moi : ce livre se passe en 2008 pour la partie "présent". Et il suit le calendrier exact de cette année-là : je le sais parce que la date du samedi 25 octobre est mentionnée... Cette date est celle de mon mariage !

Voilà tout pour l'affaire Harry Quebert, maintenant j'attends la série télévisée !

roman#8