Mon article ne sera pas une nouvelle liste de lectures ou bien de projets créatifs, mais il sera un compte-rendu de ma dernière lecture...

listedemesenvies
Bon, je ne vais pas y aller par 4 chemins, et je ne vais pas m'éterniser... Je n'ai pas du tout aimé...
Jocelyne, mercière à Arras, est une femme introvertie, meurtrie par les drames de sa vie, et engluée dans une vie de couple médiocre ( voire pire avec Jocelyn... Hé oui ça ne s'invente pas... )... Mais elle trouve du réconfort auprès de ses copines "les jumelles coiffeuses" pétillantes et excentriques, et dans la rédaction de son blog en lien avec son métier.
Elle a peu de lien avec ses deux enfants : le garçon qui est dans le rejet de sa famille, la fille taiseuse mais qui est très attachée à sa mère...
Un jour, elle joue au loto... Et elle gagne... 18 millions environ... Elle va préférer taire ses gains à ses proches : une telle somme pourrait finalement être davantage une malédiction qu'une bénédiction...

Le décor est planté...
Bon, c'est un best-seller mais on n'est pas obligé de participer à la louange unanime... Chacun sa sensibilité... Moi je suis restée hermétique à cette histoire... Je n'ai pas compris du tout comment l'héroïne avait pu avoir ce parcours... Avec la description sinistre qu'elle nous fait de sa vie au début, je n'ai pas compris comment elle avait fini par trouver ce que l'on peut qualifier de "bonheur ordinaire". J'ai trouvé le final presque grand guignolesque.
Et l'on ne peut échapper à la litanie des clichés : L'argent ne fait pas le bonheur ? Tout le monde ment ? Les enfants nous échappent ? Les histoires d'amour finissent mal en général ?

Bref, n'en jetez plus, je m'arrête là car certains ont peut-être aimé et je ne veux blesser personne : encore une fois on ne peut pas tous être touchés par les mêmes choses...

Par contre j'ai eu la curiosité de voir la bande annonce du film adapté du roman, et j'ai bien envie de le voir : il semble gai, pétillant, drôle. Les personnages principaux semblent avoir plus d'envergure... Un dimanche soir il passera sûrement à la télé !

roman #2